Nous n’échangeons pas la résistance et la Syrie par quelques portefeuilles ministériels

3- Français

A la fin de la commémoration du dixième jour de l'Achoura dans la banlieue Sud de Beyrouth, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah est apparu en personne devant des centaines de milliers de participants à la procession annuelle. Voici les idées principales du discours de Sayed Nasrallah :

«Que la paix de Dieu soit sur vous. Comme je vous ai remerciés hier, je vous remercie de tout mon cœur, vous, partisans de la religion de Dieu, partisans du prophète Mohamad, de l'imam Ali, et de l'imam Hussein, pour votre participation massive à cette procession. Vous êtes les partisans fidèles et sincères de l'imam Zin el Abidin qui a affronté courageusement le despote Yazid, en lui disant: "Tu me menaces par la mort. Sachez que la mort est pour nous une habitude et que le martyre est pour nous une dignité. 

Nous nous rassemblons ici cette année pour renouveler notre allégeance au maître des martyrs et des combattants qui a rejeté l'humiliation. 

http://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=10920&cid=342#.UoSg9nBHJvE

En ce jour, l'imam Hussein avait dit: «Le fils de bâtard nous a placés devant deux choix», comme le font les fils de bâtards à cette époque, ils nous placent devant deux choix: soit la mort, soit l'humiliation. Mais une fois de plus nous affirmons: Loin de nous l'humiliation! 

1- En ce jour, nous réitérons notre attachement à la résistance, à ses armes et à sa vigilance, comme voie unique à la protection de notre pays et de ses ressources naturelles. 
L'ennemi poursuit le vol de nos ressources naturelles. D'aucuns au Liban parlent sans cesse de la Révolution française qui a fini par déposer ses armes. Rappelez-vous que cette révolution a pris fin avec l'élimination de l'ennemi nazi. 
Au Liban cependant, l'ennemi existe toujours, et est encore fort. Il prépare les guerres, profère des menaces et espionne tout le pays. Allons-nous en ce cas remettre nos armes et donner à l'ennemi l'occasion de nous agresser? Tant que ces menaces persistent, la résistance de Sayed Abbas Moussaoui, du cheikh Ragheb Harb et de Sayed Moussa Sadr va continuer la lutte jusqu'à la défaite de cet ennemi.

2- Nous devons rappeler à la nation sa cause primordiale : la cause palestinienne. Personne n'a le droit d'y renoncer quelles que soient les circonstances et tous les peuples musulmans doivent se mettre du côté des Palestiniens pour qu'ils puissent libérer leurs terres et les lieux saints. 

3- Nous réitérons notre rejet de tous les projets d'effritement et du partage des pays de la région, et nous sommes attachés à l'unité de chaque pays arabe tout en traitant les problèmes internes par le dialogue et la sagesse.

4- Notre présence en Syrie vise à protéger le Liban, à défendre la Palestine et sa cause, à défendre la Syrie et la résistance. Tant que ces menaces persistent, notre présence en Syrie continuera. Ceux qui mettent comme condition à la résolution des problèmes politiques au Liban, notre retrait de la Syrie, je leur dis: Nous n'échangeons point notre résistance et l'axe de la résistance par quelques portefeuilles ministériels. 

Lorsque des menaces stratégiques guettent les peuples de la région, nous n'allons pas accepter des transactions par ci ou par là. 

J'appelle l'autre camp au réalisme. Ils posent toujours des conditions impossibles à réaliser. Nous ne voulons pas que vous couvriez les armes de la résistance. Ils nous disent maintenant qu'ils ne participeront pas à un gouvernement qui couvre votre présence en Syrie. Je leur réponds: Nous n'avons pas besoin d'une telle couverture et nous ne demanderons jamais que vous assuriez une telle couverture. Mettez donc de côté les conditions irréalisables et venons résoudre les crises du pays.

5- En ce jour, nous réaffirmons que nous sommes attachés à notre unité entre musulmans, et nous assurons que le véritable problème qui menace tous les musulmans mais aussi les chrétiens est la présence des takfiris. Nous pouvons les combattre par notre unité et notre coopération.

6- Nous sommes attachés à la coexistence entre musulmans et chrétiens au Liban afin d'avorter les projets de l'ennemi, garantir l'unité du pays et réaliser les aspirations du peuple libanais à une vie digne. 

Comme à chaque année, nous répétons notre slogan: «A tes ordres imam Hussein !»

Enfin, nous renouvelons notre remerciement pour l'armée libanaise et les forces de sécurité ainsi qu'à tous les frères qui ont déployé des efforts inouïs pour assurer la sécurité de cette procession. Que la paix de Dieu soit sur vous imam Hussein, sur votre famille, et sur vos compagnons. 

Write a comment

Comments: 0