S.Nasrallah participe en personne: Rien ne pourra nous séparer de l’Imam Hussein

3- Français 

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah a défié les menaces sécuritaires pesant sur le Liban et participé en personne, mercredi soir, à la veille du martyre du petit fils du Prophète Mohammad (S), l’Imam Hussein (S), dans la banlieue de Beyrouth.

Pour Sayed Nasrallah, « Israël » se réjouit des conflits qui déchirent notre région. Netanyahu est devenu un expert dans les questions sunnites et chiites. Il a également évoqué la complicité de certains pays arabe avec "Israël" contre la Syrie et l’Iran.

Sayed Nasrallah a également prédit une participation massive demain jeudi le jour du martyre de l’Imam Hussein (S), malgré les menaces d’attentats. Rien ne pourra nous séparer de l’Imam Hussein, a-t-il assuré.
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=140524&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

Voici les principaux points de son discours:

S.Nasrallah défie les menaces et participe en personne à la 10ème nuit d’AchouraLouange à Dieu Paix et Salut sur Son Prophète au prophète Mohammad, à sa famille et ses compagnons.

Paix et Salut sur l’imam Hussein, les fils de Hussein et les compagnons de Hussein.

Chers frères et sœurs, je voudrais aborder plusieurs  évènements politiques, et évoquer les dossiers régionaux, notamment ceux liés à Israël et ainsi que le dossier du Liban.

Sans doute Israël se réjouit des conflits qui déchirent la région.

Israël se réjouit des conflits qui déchirent notre région

Les derniers discours de Netanyahu montrent qu’il est devenu expert dans les questions chiites et sunnites.

Israël profite des conflits pour exercer son hégémonie sur la région et normaliser les relations avec les pays arabes.

Il est aussi inquiet de l’avenir. Israël a toujours poussé la région vers la guerre, pour assurer sa sécurité.. Après le 11 septembre, il a investi toutes ses capacités pour pousser les USA à envahir notre région. Les Israéliens ont incité les Américains à envahir, l’Afghanistan, l’Irak (…), Israël a récemment exercé des pressions pour pousser vers une frappe contre la Syrie. Sans oublier le courroux d’Israël à l’égard d’un accord probable entre l’Iran et les 5+1 dans les négociations sur le nucléaire. Qu’est ce qu’Israël veut, il veut une guerre sans qu’il soit explicitement impliqué.

Les Américains ne veulent plus de guerre, non pas parce qu’ils sont devenus plus raisonnable, mais en raison de leur crise économique. Ils cherchent leurs intérêts.

Netanyahu: porte-parole de certains pays arabes

S.Nasrallah défie les menaces et participe en personne à la 10ème nuit d’AchouraMalheureusement certains pays arabes se sont ralliés au projet d’Israël de guerre et de zizanie. Ils ont poussé vers une frappe contre la Syrie et s’opposent à tout accord entre l’Iran et les 5+1.

Nous nous adressons à ces Arabes et nous demandons les peuples de la région et du Golfe quelle serait l’alternative à un accord sur le nucléaire, ne serait-ce pas la guerre dans la région ?

Nous leur disons vous pouvez déclencher une guerre dans un endroit ou autres mais vous ne pourrez pas l’achever. Le Liban dans cette région est un petit détail.

Malheureusement, Netanyahu est devenu le porte-parole de ces pays arabes. La ministre israélienne Tzipi Livni a récemment révélé avoir reçu des messages des pays arabes les appelant à ne pas renoncer à leurs efforts en faveur d’une frappe contre la Syrie et entraver tout accord probable entre l’Iran et les 5+1 sur le nucléaire.

Nous avons entendu de tels messages avant la guerre (israélienne contre le Liban en) 2006 et lors de la guerre israélienne contre gaza; les dirigeants arabes ont sollicité les Israéliens à ne pas mettre un terme à la guerre avant l’éradication de la résistance.

Nous demandons au peuple arabe qui cherche la guerre et le chaos dans la région. La République Islamique d’Iran et ses alliés ou les autres.

Le Hezbollah prêt à contrer l’espionnage israélien

S.Nasrallah défie les menaces et participe en personne à la 10ème nuit d’AchouraPassons au Liban, l’espionnage israélien n’est pas nouveau, mais il a été récemment innové. Les libanais doivent savoir que tous leurs appels téléphoniques et tout leurs conversations via internet ou téléphone est intercepté par et ceci ne vise pas seulement le Hezbollah mais tous les Libanais. Ceci nécessite une coordination entre Libanais.

Deux autres sujets nécessitent la coordination : l’exploitation des eaux libanaises et des ressources pétrolières et gazières. 

Les eaux concernent tous les libanais et l’exploitation du pétrole et du gaz est rentable pour tous les Libanais.

Il faut penser et trouver une formule de coordination.

S agissant de l’espionnage du Liban, le gouvernement doit agir et nous en tant que résistance nous sommes prêts à toute aide, mais si le gouvernement ne parvient pas à une solution qu’il nous informe. La résistance est prête à faire beaucoup de chose pour contrer ces écoutes. La résistance ne renoncera pas à ses responsabilités. Il convient de rappeler ici, l’importance du réseau de télécommunication, qui fait partie de l’arme de la résistance, face à Israël.

Les déclarations de Kerry sur le Hezbollah sans valeur

S’agissant du volet politique, je veux commencer par la déclaration de John Kerry lors de sa visite en Arabie saoudite. Kerry a dit qu’il s’est mis d’accord avec les Saoudiens pour ne pas permettre au Hezbollah de déterminer l’avenir du Liban. Par rapport à nous, cette déclaration est sans valeur.  

Comment les autres ont le droit de déterminer l’avenir du Liban et ce parti politique qui représente une grande partie du peuple libanais n’a pas le droit. Si on veut regarder le verre à moitié plein, ceci est une reconnaissance en la puissance de ce parti.

Depuis 1982,  la résistance a mis à échec les projets des Etats-Unis, d’Israël et de certains pays arabes dans la région.

Vous vous rappelez, en 1996 quand les dirigeants du monde entier se sont alliés à Charm Cheikh (Egypte) contre les forces de la résistance au Liban et en Palestine. Les Israéliens ont mené « les raisins de la colère » contre le Liban et ils ont subi un échec. Il en est de même en 2000 (retrait israélien du Liban), ils ont voulu et Dieu a voulu.

En 2006 tout le monde s’est également aligné aux cotés d’Israël.  Condoleeza Rice (secrétaire d’Etat US) avait déclaré qu’on assiste à la naissance d un nouveau Proche-Orient. Or ce projet a été avorté par l’union entre la résistance, l’armée et le peuple.

Nous sommes en train de citer des faits et des réalités qu’on a vécus, et pas des slogans et des rêves.

Personne ne peut éliminer un parti et nous ne voulons pas éliminer les autres.

Mais en dernier lieu, il y a deux parties au Liban, et ils n’ont d autres choix que de coopérer ensemble pour déterminer l’avenir de leur pays.

Le vide au Liban et la pari saoudien sur la Syrie

Deuxièmement tous les Libanais sont unanimes sur l’utilité de former d’un gouvernement, l’équation la plus réelle demeure celle des 9-9-6 qui rassure toutes les parties.

L’Arabie a recommandé au 14 Mars de ne pas former un gouvernement au Liban et d’attendre les changements sur le terrain et leur victoire en Syrie. Ceux qui attendent cette victoire en Syrie ne la verront pas. Il ne faut pas parier sur la victoire en Syrie. Les faits sur le terrain prouvent le contraire.

Les négociations sur le nucléaire iranien et la fin du Hezbollah ?

Maintenant il y a de nouveau, les Saoudiens ont recommandé il y quelques jours aux forces du 14 Mars d’attendre les résultats des négociations sur le nucléaire iranien, cars selon eux cela aboutira à la fin du Hezbollah. Je veux commenter cette information et dire : quelque soit les issues des négociations sur le nucléaire, l’Iran ne viendra pas au Hezbollah pour lui dire renoncez à vos droits. Je vous rassure que cela n’a jamais eu lieu et n’aura pas lieu.

En fin de compte, les négociations aboutiront à un accord ou à un désaccord.

En cas d’accord, enregistrez ce que je vous dise : Notre parti sera plus puissant au niveau local et régional.

Nous avons deux alliés la Syrie et l’Iran, et ils nous ont jamais vendu ou poignardé dans le dos. Rappelez-vous en 1996, en 2000 et en 2006.

Mais je vous (Arabie et 14 Mars) demande combien de fois vos alliés vous ont vendus, abandonnés et désespérés ? Je cite dans ce contexte, la frappe américaine contre la Syrie qui n a pas eu lieu.

Chaque jour qui passe sans formation de gouvernement n’est pas dans l’intérêt des Libanais. Cela n’est pas dans l’intérêt des sunnites, des chiites, des chrétiens, des druzes, mais dans l’intérêt des étrangers.

Rien ne pourra nous séparer de l’Imam Hussein

Enfin, en ce qui concerne la commémoration du deuil d’Achoura demain, premièrement moi et mes frères nous remercions votre participation dans toutes les régions libanaises à ce deuil, et ce, malgré les défis sécuritaires.

Je voudrais également remercier l’armée libanaise et les forces sécuritaires qui assurent la sécurité de ces commémorations.  

Nous remercions Dieu que jusqu’à présent les choses se sont bien passées au niveau sécuritaire et nous l’espérons pour Demain.

La marche qui sera organisée ne vise pas à défier quelqu’un,  mais à l instar des autres années, elle a pour objectif d’exprimer nos condoléances au prophète Mohammad (S), à la famille du prophète (S) et exprimer nos opinions. Et il se peut qu’il y ait quelqu’un qui projette de nous punir pour notre amour à la famille du Prophète (S).

Aujourd’hui nous ne voulons dire que la vérité, la commémoration cette année est différente des années précédentes. Jusqu’à présent Dieu nous a épargné, mais la menace sécuritaire reste plausible.

Demain personne ne nous empêchera d’être avec l’Imam Hussein le jour d’Achoura. A l’exception de Dieu, rien ne pourra nous séparer demain de l’Imam Hussein, ni les explosions, ni les voitures piégées.

Il s’agit d’une nouvelle expérience au Liban. Ce qui n’est pas le cas en Irak. Là bas les  sunnites et chiites qui participent à cette commémoration sont visés par des attentats, mais cela ne les a pas empêchés de participer à ce deuil. Idem pour les commémorations en Afghanistan, au Pakistan et à Bahreïn.  

Demain inchallah, toutes les commémorations témoigneront d’une participation massive à la hauteur de l’Imam Hussein, de son frère abou al-Fadl al-Abbas et de sa sœur Sayeda Zeinab.

Demain notre rendez-vous sera avec l’Imam Hussein,

La foule a crié A tes ordres Ô Hussein

Paix sur toi Hussein, fils du Prophète Mohammad.

Nous resterons tes adeptes, et nous avons incarné notre  engagement avec le sang de nos fils martyrs, des souffrances de nos orphelins et de nos veuves.

Salam Alaykom

Write a comment

Comments: 0